Voici l'interview de Carole, la présidente de l'association, réalisé en 2007 par le collectif ASSO'Rennes dans laquelle elle nous précise la philosophie, les objectifs et les actions de l'association...


"Petit rêve utopique d'une paix culturelle..."

Collectif ASSO'Rennes : www.assorennes.orgMaman Carole... Mama Caro... Mamakao... Carole Lutton, fondatrice et présidente de l'association, n'aime pas parler d'elle.

C'est pourtant son prénom qui, décliné phonétiquement par sa fille, est devenu éponyme de l'association dont le précepte est : « Petit rêve utopique d'une paix culturelle alliant l'art à notre vie, notre petit monde ». Par l'enseignement des danses et des percussions, par la recherche chorégraphique, par l'animation et l'éducation, Mamakao ne rêve pas seulement d'une paix culturelle, elle y contribue manifestement...

L'association et les interventions

Association loi 1901, Mamakao ne perçoit pas encore de subventions.... Elle s'autofinance par le biais des activités qu'elle propose depuis six ans auprès des scolaires, centre de loisirs et autres organismes à travers la région Bretagne...« Favoriser les échanges culturels et développer le dialogue artistique avec l'Afrique en faisant émerger et connaître de nouveaux talents »... Tournée à ses débuts vers la culture ivoirienne, l'association, par la diversité de ses intervenants et de ses sympathisants, représente aujourd'hui les cultures de tout le continent africain, voire sud américain. Cours de danses et de percussions, soutien et promotion d'artistes, animations et organisation de représentations participent à la réalisation de ce projet associatif. Rattachée principalement au pôle social associatif du Blosne, où elle met en place la plus grande partie des cours dispensés à l'année, Mamakao ne bénéficie toujours pas de locaux dédiés à ses activités. Depuis trois ans, l'association est accueillie par la MJC Bréquigny avec qui elle organise des stages en danse et percussions. Difficile, selon la présidente, de trouver sa place, de trouver des structures d'accueil et de multiplier les conventions dans une ville comme Rennes, où les anciennes associations de danse africaines sont bien ancrées. Mamakao compte tout de même 70 adhérents en ce début d'année 2007-2008. Parmi eux les inscrits à l'année mais aussi les participants aux stages, le coût d'inscription incluant l'adhésion à l'association. Au niveau des scolaires, l'intervention peut être ponctuelle ou régulière. Les animations intègrent une démonstration de danse et de percussions, une partie d'initiation, d'interaction, ainsi qu'une sensibilisation à l'histoire et à la culture africaine. Mamakao intervient également sur la création et la mise en œuvre de spectacles avec les enfants...

Création libre

Au-delà de ses activités pédagogiques, Mamakao développe la création et la recherche chorégraphique à travers notamment la constitution d'un spectacle annuel. Un ballet afro « tradi-moderne », selon Carole Lutton, pour qui la notion de danse traditionnelle n'a pas de sens si elle n'est pas directement pratiquée « au village par les natifs ». A l'instar de leur dernière soirée « Couleur sang mêlé », Mamakao, inspirée et influencée par le traditionnel, associe la forme au sujet choisi. Dans cette même logique de réflexion formelle et artistique, la confrontation entre l'Afrique noire et l'Afrique du Nord sera sans doute le thème de cette année. L'occasion de stigmatiser les différends, de prolonger le travail entamé sur l'esclavagisme, avec des représentants des deux cultures. Les membres de Mamakao planchent actuellement sur la réalisation d'un événement plus conséquent. Organisé conjointement avec des homologues allemands, il regroupera festivités, ateliers, et spectacles sur plusieurs jours avec des représentants de tous horizons, le tout, dicté par l'esprit de partages et de rencontres.

Si Mamakao intègre aujourd'hui un réseau et un cercle d'amis bien établis, il ne faut pas se méprendre et confondre affinités avec communautarisme. Le soutien et la promotion qu'elle apporte à des artistes locaux et internationaux tels : Fred Ka et Charlie « Pro-Fête », l'échange de musiciens et d'intervenants, l'échange de compétences avec d'autres associations respectent les aspirations humanistes de l'association : l'altruisme et le métissage au détriment de l'individualisme.

Prochain rendez-vous ce dimanche 16 décembre 2007 à la MJC de Bréquigny avec deux stages, l'un en danse avec Astou Top, une intervenante sénégalaise, l'autre en balafon. Pour plus de renseignements concernant les cours, les horaires, les lieux, ou les autres stages à venir, vous retrouvez toutes les infos détaillées sur leur site Internet : www.mamakao.org

Remerciements pour ce jolie portrait réalisé par le www.assorennes.org

 

Carole, présidente de l'associationMamakao

 


 

Le Cosmic Tree de Mamakao

D'années en années
Les couleurs se sont multipliées en un assortiment créatif et initiateur...

D'années en années
Le vent a balayé les feuilles des dossiers innovateurs en laissant des traces de pas, chemin faisant...

D'années en années
Les oiseaux migrateurs ont continué leurs mouvements nous offrant un chant de plus en plus harmonieux, cadencé de cette richesse que l'on appelle culturelle...

La beauté des cimes ne saurait être vue que si chaque élément se rajoute comme un besoin vital,

D'années en années...
16 ans de rencontres, de partages, de diversités artistiques et culturelles... Astou Top, Adelice Braga, Ousseni Sako, Toucouleur, Carole Lepan, Richard Anegbele, Inity I Sound System, Elodie Bellejambe, Jérome Guié, Hervé Normand, et bien d'autres encore!

16 ans de créations,
de projets lancés, d'initiatives abouties (ou non d'ailleurs, souvent par manque de finances) : « Utopies partagées », « Horya », « Des déboires sanglants aux mémoires sans nom »...

16 ans de soutien
aux artistes panafricains (locaux ou vivant à l'étranger) : Fred Ka, Beta Simon, Ibrahim Keïta et Nankama, Iro Danka, Charly Pro Fête, Mary Shelly, Astou Top...

16 ans d'échange
avec le continent africain, de partenariat constructifs, d'investissements humanitaires et solidaires:

Association Mamakao-Sénégal, Afreeca Child, Breizh africa, Maison des squares, ville d'Ercé-près-Liffré, ville de Rennes, les écoles, la MIR, les centres de loisirs, IME, CAT, COPF...

16 ans d'existence via notre site internet et surtout grâce à Erwan Corre aux manettes depuis le début et grâce aussi à l''aide à la promotion et à la diffusion avec l'entreprise Copyroom.